ACTUALITÉS

vendredi 17 avril 2020

Médiation et sortie de crise COVID-19

Par Serge Méresse

Le COVID-19 a surpris tout le monde. Il bouleverse notre quotidien confiné et met nombre d’entreprises dans de très grosses difficultés dont il est probable que plusieurs ne se relèveront pas.

La consommation et la production sont à l’arrêt et les entreprises souffrent d’une absence de chiffre d’affaires. Toutes n’ont pas les réserves nécessaires pour tenir les quelques mois qui séparent le confinement de la reprise d’activité et les mesures importantes prises par l’Etat pour les soutenir ne seront sans doute pas toujours suffisantes.


Pour autant nombre d’entre elles essaient de s’adapter pour tenir le choc et pensent déjà à l’après COVID-19 en tirant les conclusions de cette crise exceptionnelle.


Au fil du temps il est probable que les relations entre les acteurs économiques se tendent parce que leurs situations ne leurs permettront plus de respecter les engagement pris avant la crise. Il faut pourtant que ces relations restent vivantes parce que chacun aura besoin de l’autre pour rester opérationnel demain.


Pour vivre une entreprise a besoin de clients et de fournisseurs. L’interdépendance est inhérente au commerce. Les réseaux de franchise en sont l’illustration. Sans franchisés pas de franchiseur et réciproquement.


Il est probable que la sortie de crise obligera les franchisés et les franchiseurs à retisser leurs relations commerciales, financières et juridiques sur des bases différentes de celles qui existaient auparavant. Cela nécessitera d’importants efforts de part et d’autre. Et pour que ce dialogue soit constructif il faudra que chacun tienne compte de la situation de l’autre et recherche l’intérêt commun.


Ces discussions seront difficiles parce que tout le monde sera vulnérable et qu’il faudra résister à la tentation du chacun pour soi. Ces discussions remettront en cause le passé et obligeront à des sacrifices que tout le monde ne voudra ou ne pourra pas consentir.


C’est là que médiation trouve toute sa place pour aider les entreprises à rétablir leurs relations sur de nouvelles bases ou pour organiser leur séparation si leurs dirigeants ne parviennent pas à s’entendre ou s’ils préfèrent être aidés.


La médiation permet en effet aux entreprises de construire ensemble leur solution, en toute confidentialité, rapidement et à moindre coût. Elle aura donc toute sa place lorsqu’il s’agira de retisser les liens mis à mal par la crise économique due au COVID 19 pour rebâtir un avenir commun.


La sortie de crise ne sera pas le temps des procès. La crise sanitaire n’est la faute de personne, les tribunaux à l’arrêt depuis quelques mois seront surchargés, les procédures déjà longues en temps normal ne donneront pas de réponses rapides aux situations urgentes et leurs résultats ne répareront jamais les préjudices réels.


Dans l’après crise, la médiation peut être une aide efficace aux entreprises.

© 2020 - BMGB
SCP Bourgeon Meresse Guillin Bellet et Associés
Mentions légales