Logo BMGB Cabinet d'Avocats

Alexandre Varneau

Avocat

01 47 27 00 60
Droit de la franchise
Droit des affaires


 
Avant de devenir avocat à la Cour, Alexandre Varneau a travaillé plusieurs années dans le secteur des industries pharmaceutiques et du commerce des produits de santé.
 
Inscrit au Barreau de Paris depuis janvier 2021, il a exercé un premier temps la profession d’avocat en cabinet en droit des affaires et en droit de la santé. Alexandre Varneau a rejoint le cabinet BMGB en juin 2021 et travaille au sein de l’équipe de Charlotte Bellet et de Rodolphe Perrier.
 

BMGB Avocats

Pragmatique, consciencieux et volontaire, il s’est donné pour mission d’apporter aux chefs d’entreprises des solutions concrètes adaptées à leurs besoins.

Conscient que les difficultés qu’ils rencontrent revêtent, au-delà de la sphère juridique, une dimension économique et humaine, Alexandre Varneau prend soin d’ancrer son expertise dans ces réalités.

Compétent en droit de la responsabilité, des contrats et des sociétés, il traite notamment des dossiers de droit des affaires et de droit de la franchise.

Il défend les entreprises en conflit avec leurs partenaires, agît pour recouvrer leurs créances et résoudre les crises qu’elles traversent, notamment en cas de rupture de leurs relations commerciales ou de concurrence déloyale.

Il accompagne les franchisés souhaitant intégrer ou quitter un réseau, ceux dont la relation avec leur franchiseur s’est détériorée et qui cherchent à renouveler leur activité.

Il assiste également les franchiseurs qui ambitionnent de créer un réseau éthique respectant l’équilibre entre franchiseur et franchisés.

Alexandre Varneau a enfin accompagné nombre d’entreprises dans les défis qu’elles ont rencontré ces dernières années, minées par les contraintes sanitaires et les instabilités économiques.

Alerte sur les enjeux que représente l’adaptation des entreprises aux évolutions du marché et à la transformation de l’économie, Alexandre Varneau vous proposera des solutions concrètes qui répondront à vos besoins.

Derniers articles publiés

Le prix de la sortie d’un réseau de franchise

Le contrat, tout le contrat, rien que le contrat… Les franchiseurs entonnent suffisamment cette rengaine pour qu’ils ne puissent sérieusement prétendre aller à l’encontre d’une clause du contrat de franchise lorsqu’elle ne les arrange pas !

Lire la suite »

Un changement de projet d’implantation après la remise du DIP oblige t’il le franchiseur à m’en remettre un nouveau?

C’est l’une des règles les plus connues du droit de la franchise : vingt jours au moins avant la signature du contrat de franchise, le franchiseur est tenu de remettre au candidat un document d’information précontractuelle, le fameux « DIP », qui contient un certain nombre d’informations listées par le code de commerce. Parmi ces informations, l’état local du marché tient évidemment une place essentielle. Il est en effet indispensable afin d’apprécier la rentabilité de l’activité entreprise.

Lire la suite »