ACTUALITÉS

jeudi 10 septembre 2020

Zoom 8 – Gardez la raison, maîtrisez ses émotions

Par Charlotte Bellet

Le droit des affaires est un droit des affects. Il arrive par conséquent que les décisions se prennent pour de mauvaises raisons. Il ne s’agit pas de bannir les émotions d’une relation de franchise. Au contraire, c’est toujours la foi qui déplace des montagnes ! Encore faut-il néanmoins savoir garder la tête froide.

Avant de s’engager dans un réseau, le mieux consiste ainsi à se méfier un peu de son interlocuteur et beaucoup de soi-même.


- Se méfier de son interlocuteur


Au-delà les mots, seules les réalités comptent. Or celles-ci se constatent essentiellement par les chiffres. Quelle que soit la séduction exercée par le fondateur, le dirigeant ou le représentant d’un réseau, il faut donc s’en tenir aux bilans, aux chiffres concrets, aux données du marché. Les articles de presse rassemblés par le franchiseur, les témoignages ou les diverses récompenses dont il se prévaut, tout cela participe d’une mise en scène dont il ne faut pas être trop dupe.


- Se méfier de soi-même


Il est si facile de n’entendre que les informations positives qui vont dans le sens de son projet. Si facile de ne pas voir les voyants rouges qui s’allument. Combien de candidats, tout à leur envie d’adhérer à un réseau, se mettent des œillères afin de reléguer aux oubliettes telle ou telle difficulté qu’ils ont pourtant fort bien perçue intuitivement ?


L’adhésion à un réseau est une décision importante. L’enthousiasme que fait naître tout projet ne doit toutefois jamais prendre le pas sur l’analyse raisonnée de la situation et de ses enjeux.

© 2020 - BMGB
SCP Bourgeon Meresse Guillin Bellet et Associés
Mentions légales